Histoire De La Doudoune

L’histoire de la doudoune mélange inventeurs et marques.

Définition & concept de la doudoune

La doudoune est une veste fourrée de duvet d’oie ou de canard ou de polyester de façon matelassée. La doudoune se reconnait par son aspect molletonné externe mais aussi interne selon les modèles dû à ses bourrelets garnis de duvet ou de synthétique.

Chronologie de la doudoune

La doudoune possède quatre origines potentielles.

La première origine de la doudoune serait qu’elle ait été conçue par le Français Pierre Allain, né en 1904 et décédé en 2000.

Pierre Allain était un alpiniste et commerçant parisien qui produisait et commercialisait des vestes en duvet de 1931 à 1964 au sein d’un atelier situé dans son arrière-boutique. Pierre Allain proposait des vestes dédiées à la pratique de l’alpinisme et aux sports d’hiver tels que le ski.

Pierre ALLAIN

L’origine officielle de la doudoune est une inspiration de l’américain Eddie Bauer dans les années 1930. Cette création fait suite à une excursion qui faillit tourner au drame. Eddie Bauer, lors d’un voyage de pêche, a frôlé l’hypothermie suite à l’affront de températures glaciales.

Pour éviter une seconde mésaventure, il se met en tête de créer une veste très chaude pour l’extérieur pouvant résister à des températures polaires.

Eddie BAUER

Eddie Bauer est la première personne à avoir déposé un brevet. Il est donc légalement le créateur de la doudoune.

Suite au dépôt du brevet, Eddie Bauer développe commercialement ses produits avec pour destinataires les pêcheurs et les chasseurs. Par la suite, l’armée de l’air américaine s’est intéressée à ses créations. Eddie Bauer a produit pour l’armée de l’air américaine des doudounes nommées ‘puffy jacket » mais aussi des parkas et pantalons pour équiper les pilotes.

Enfin, l’origine de la doudoune pourrait provenir de Klaus Obermeyer. Ce dernier souhaitait assurer le confort des élèves de son école de ski et leur permettre de pratiquer des efforts sportifs dans le froid pour amplifier leur motivation et leur assiduité.

Au cours des années 40, Klaus Obermeyer a l’idée de découper une couette composée de duvet d’oie pour en faire une veste matelassée et chaude. Klaus Obermeyer n’a pas déposé de brevet pour la création de ses doudounes.

Un autre français, Lionel Terray, célèbre alpiniste français a contribué à l’évolution de la doudoune. Guide chamoniard, Lionel Terray est notamment connu pour sa participation à la conquête du premier 8.000 (conquête de l’Anapurna en 1950). Lionel Terray a également à son actif le Fitz, le Roy et le Makalu, trois sommets mythiques. Lionel Terray a conçu ses propres doudounes pour affronter le blizzard de la montagne et bivouaquer dans le froid glacial.

Lionel Terray a notamment conseillé la marque Moncler, fondée à Monestier-de-Clermont en 1952, pour penser et produire leurs premiers modèles de doudounes ainsi que divers accessoires vestimentaires dédiés à l’alpinisme. La marque Moncler a d’ailleurs lancée en 2020 un modèle K2 en référence à la conquête du sommet mythique il y a 60 ans.

Au Canada, la maison Metro Sportwear a été fondée en 1957. Elle se nomme aujourd’hui Canada Goose après s’être également nommée Snow Goose. La doudoune Canada Goose est aujourd’hui connue comme une doudoune urbaine. Originellement, cette marque concevait des doudounes adaptées aux conditions climatiques. Autres marques canadiennes de doudounes références, Moose Knuckles fondée en 1921 et Kanuk créée en 1970.

Aux USA, la marque référence est North Face. Cette marque voit le jour en 1966 à San Francisco. Le nom de marque North Face fait référence aux « faces nord » aux températures extrêmes.

Au Japon, la marque Uniqlo fait également de la doudoune un vêtement iconique de sa gamme.

Le terme doudoune provient des mots « doux » et « doudou » qui pour qualifié un vêtement chaud et doux se sont transformés en « doudoune ».

Au Québec, le mot « doudoune » désigne une couverture douillette ou une couverture pour lit d’enfant.

La popularité de la doudoune auprès des consommateurs trouve son origine aux Jeux Olympiques d’hiver qui se sont déroulés à Grenoble.

La marque Moncler qui habillait officiellement les athlètes de l’équipe de France Olympique a ainsi populariser la doudoune pour les sports d’hiver. En 1980, Moncler et Chevignon lancent simultanément une version urbaine de doudoune pour la ville.

Dés lors, la doudoune a conquis les garde-robes et c’est déclinées en de nombreuses créations.